" LE TOGO "


Avec ses 56600 km², plus de 6,5 millions d'habitants et sa façade maritime étroite ouverte sur l'océan Atlantique, le TOGO est l'un des plus petits pays de l'Afrique de l'ouest. A l'Est, à l'Ouest et au Nord, le territoire est respectivement limité par le Bénin, le Ghana et le Burkina Faso.
Pourtant, la diversité est grande ; c'est un des privilèges de ce pays que de pouvoir offrir à ses visiteurs sur une étendue restreinte, de beaux sites, une faune et une flore variées, des paysages de collines et de montagnes, des vallées verdoyantes et des plaines arides ainsi que la plage et le soleil toute l'année. La moyenne annuelle de la température est partout  supérieure à 20° C.                  
Le Togo est divisé en cinq régions et une commune (Lomé) qui constituent également des sites et des hauts lieux touristiques Les régions sont divisées en 35 préfectures et sous-préfectures.

La Commune de  Lomé (capitale du Togo)               

 Ville en bordure de l’océan Atlantique ,Lomé est renommée pour ses plages de sable fin, ses promenades ombragées, ses grands marchés quotidiens et ses nombreuses distractions, son musée national, son marché aux fétiches, sa cathédrale etc. Depuis la capitale, le littoral est bordé jusqu'au Bénin par une splendide route qui travers les cocotiers et de typique village de pêcheurs. Non loin le Lac Togo offre aux amoureux de la nature une faune aquatique d'une richesse exceptionnelle et plus au nord, les visiteurs goûteront au charme des sites boisés et giboyeux des rives du fleuve Mono.

 

La Région Maritime

La région maritime est située au Sud et est la région la plus peuplée du Togo ; sa capitale est Tsévié. Elle avait pour capitale Lomé jusqu'à ce que cette dernière finisse par obtenir un statut de région autonome sous l'appellation la commune de Lomé
Tsévié est une ville du Togo, elle se situe dans la région maritime et compte 58 090 habitants en 2006. C'est la capitale de la préfecture du Zio et de la Région maritime
À 30 kilomètres de Lomé se trouve le lac Togo, près de la petite ville d'Agbodrafo (dénommée par les navigateurs portugais Porto Seguro) qui a été reconnue comme étant un vestige de la traite négrière et comme faisant partie de la "Route des esclaves". On y trouve la maison des esclaves visités par des milliers de touristes.
Entouré de petits villages, le lac Togo est un des lieux les plus accueillants du pays. Sur la rive, la vie villageoise est tranquille. Les pêcheurs naviguent dans de petites embarcations creusées dans des troncs d'arbre pour aller ramasser leurs filets et leurs nasses.
On trouve aussi Aného, située à 15 kilomètres à l'est d'Agbodrafo. Aného est le centre spirituel du peuple Guin-Mina.
Près du lac Togo, on découvre aussi le petit village de Togoville qui a donné son nom à tout le pays. On peut y aller en longeant le lac ou en le traversant en pirogue.
On trouve également  les localités de Vogan où se tient un marché nocturne tous les mardis et tous les vendredis soir avec de nombreuses rencontres avec la culture animiste et vaudou.
Enfin, c'est à Hahotoé que se trouvent les célèbres mines de phosphates du Togo.        

La Région des Plateaux

Les visiteurs se plairont à parcourir par de bonnes routes, la région montagneuse du sud - ouest du pays. Ici subsistent encore de belles forêts, véritable musée- végétaux, malgré l'extension des plantations dans le « triangle » du café et du cacao. A chaque instant jaillissent des sommets, de hautes cascades apportant fraîcheur et humidité au climat déjà doux de la région.                                        

La visite de la cascade d'Aklowa aux eaux dotées de vertu thérapeutique s'impose. Enfin l'ascension du massif de l'Avatimé conduit au pic d'Agou qui culmine à 986m d'altitude.

« Agou sans le mont Agou ce n'est pas Agou »                          
 Le centre artisanal, le marché aux fruits tropicaux de kpalimé ainsi  que le campement de Klouto méritent un détour.

La Région Centrale

Autrefois déserte les terres fertiles de la plaine centrale ont été progressivement couvertes de cultures vivrières, tandis qu'à l'ouest, dans la nature encore vierge, subsiste le réserve de faune. La réserve de la faune Fazao - Malfakassa s'étend sur près de 200 000 ha.                                                        

Sokodé, la capitale régionale, place de manguiers et de flamboyants, est une véritable cité-jardin.

La Région de la Kara

Dans la région de la Kara on trouve un des groupes ethniques les plus nombreux au TOGO les Kabyes. On les appelle « les paysans de la pierre » car ils sont capables de pratiquer l'agriculture sur un terrain rocailleux. Les kabyes ont fait de la région un centre agricole important où l'on cultive des ignames, du mil, du coton, de l'arachide et où l'on trouve des mangues ainsi que d'autres fruits.

Un folklore remarquable et d’impressionnants types d'habitats traditionnels dont les « châteaux  tamberma inscrits sur le patrimoine mondial de l’UNESCO » incitent à la découverte de cette région. Les châteaux tamberma sont de remarquables maisons à tourelle à terre. Leurs nombreux édifices sont à deux étages et ainsi elles constituent un symbole au Togo


Chatrau tamberma


 
La Région des Savanes

D'une platitude exceptionnelle, curieusement entrecoupée de monts verdoyants, riche en daman de roches, cette région est le domaine par excellence du rônier. Vous y découvrirez la fosse sacrée du Doung, la grotte de nano vestige historique et surtout le parc national de la kéran à cheval sur la région de la Kara et celle des savanes.